Journée d’échanges – vendredi 14 décembre 2018 – FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis, 75014 Paris – Salle Oslo.

De longue date, les trans se sont engagé.e.s contre le sida et leur mobilisation est toujours vivace. A l’échelle internationale, les communautés trans sont fortement investies, comme en témoignent le nombre croissant de publications, de communications et le développement de réseaux internationaux. Par ailleurs, les violences à leur encontre sont dénoncées et les discriminations dont elles-ils font l’objet sont reconnues comme facteur d’exposition au VIH.
La prophylaxie pré-exposition (PrEP), traitement préventif délivré aux personnes fortement exposées au VIH, a été recommandée en 2011 pour les femmes trans par l’Organisation Mondiale de la Santé. En France, elle a été recommandée en 2015 et, pour en renforcer l’accès au sein de cette communauté, des partenariats associations/services hospitaliers ont été mis en place ces dernières années.
Cette journée se tient à l’occasion du lancement d’un programme de recherche opérationnelle fondé sur une collaboration entre associations, services hospitaliers et l’Institut national d’études démographiques, avec le soutien de Sidaction.
Réunissant représentant.e.s d’associations communautaires, soignant.e.s et chercheurs.euses en sciences sociales, elle permettra d’aborder les questions suivantes :
Comment la PrEP prend-elle place dans les programmes de prévention et de dépistage menés en direction des trans les plus exposé.e.s au VIH ?
Quelle place la PrEP occupe-t-elle dans les démarches de prévention des trans ?
Quels facteurs sociaux faut-il prendre en compte pour renforcer les démarches de prévention chez les trans ?
Comment la prévention du VIH et la PrEP sont-elles abordées au sein des associations qui ne sont pas issues de la lutte contre le sida ?
Quelles sont les autres priorités de santé des publics trans ?
Qu’en est-il des enjeux de reconnaissance, de lutte contre les discriminations et les violences ?

Programme : A telecharger

Inscription :  ICI

Intervenant.e.s

  • Emmanuel Beaubatie, Institut national d’études démographiques
  • Romain Blanchard, Défenseur des droits
  • Michel Bourrelly, Université Aix-Marseille
  • Camille Cabral, Association PASTT
  • David Camacho, Association Arcat
  • Rosemary Delabre, Coalition Plus
  • Marina Duarte, Université Paris Diderot
  • Karine Espineira, Université Paris 8 ; Université de Nice Sophia Antipolis
  • Carole Ferroni, Hôpital Ambroise Paré
  • Jules Gasté, Association Outrans
  • Françoise Gil, Association Le Bus des femmes
  • Olga Gonzalez, Université Paris Diderot
  • Isabelle Grosbois-Colonge, Association PASTT
  • Xavier Mabire, Université Lyon 2
  • Anaenza Maresca, Hôpital Ambroise Paré
  • Florence Michard, Hôpital Bichat – Claude-Bernard
  • Viviane Namaste, Université Concordia
  • Eve Plenel, Vers Paris sans sida
  • Giovanna Rincon, Association Acceptess-T
  • Christophe Segouin, Hôpital Fernand Widal
  • Sufjan Valero, Association Acceptess-T
  • Raymond Wofsy, Association Espace Santé Trans

Contact
Vincent Douris, 01 53 26 49 61, v.douris@sidaction.org